Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du temps

Chapitre V : Gérer les relations et sollicitations

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du temps

8 chapitres / 70 fiches

Dame Nature

C'était il y a bien longtemps. Les ténèbres de la nuit des temps ne s'étaient pas totalement dissipées. La terre était dure, et froide, et grise. Car Dame Nature n'avait pas encore imaginé la couleur. En ce temps-là, les anges et les démons vivaient ensemble. Ils déambulaient en silence sur la surface lisse du globe. Car Dame Nature n'avait pas inventé les sons. Dans ce gris et ce silence, Dame Nature s'ennuyait.

Elle eut alors l'idée de rendre chaque être unique pour mieux les distinguer les uns des autres et prendre plaisir à les regarder vivre. Elle créa des milliers de teintes et donna à chacun un éclat particulier.

Heureux, les anges se montraient mutuellement leurs couleurs, les partageaient, les associaient pour créer de nouvelles nuances. Dame Nature était enchantée.

Voyant cela, les démons furent saisis de jalousie. Dès qu'ils croisaient un ange, ils tendaient la main pour lui prendre son trésor. Les anges, généreux, donnaient leur éclat coloré aux démons, mais ne recevaient jamais rien en échange. Peu à peu, ils devenaient pâles et uniformes tandis que les démons resplendissaient de mille feux.

Dame Nature en fut attristée, car elle aimait beaucoup les anges. Avant que leurs silhouettes diaphanes ne fussent complètement éteintes par l'éclat saturé des démons, elle décida de les séparer. Aux démons, elle donna le royaume des ténèbres à l'intérieur de la terre, afin que leur puissance flamboyante réchauffe l'astre gris et répande la couleur sur toute son étendue. Aux anges, elle confia l'éther, pour que leur candeur éclaire le monde d'une lumière douce. La terre était belle et Dame Nature apaisée. Mais dans ce calme invariable, elle s'ennuyait de nouveau.

Elle s'aperçut alors que chaque être avait en partant laissé à la surface de la terre une empreinte subtile. Avec ces fragments d'énergie, elle entreprit de créer la race des hommes. Dans chacun d'eux, elle plaça un peu de la douceur des anges et une part de la force des démons. À chacun, elle donna comme auparavant un éclat coloré qui le rendit unique aux yeux de ses semblables. Puis elle les regarda vivre.

Certains hommes se comportaient exactement comme les démons. Ils tendaient la main pour réclamer le trésor des autres. Ceux qui ressemblaient le plus aux anges se laissaient déposséder sans résistance de ce qu'ils avaient de plus précieux. Dame Nature commençait à désespérer de la race humaine lorsqu'elle remarqua un comportement étrange. Quelques hommes acceptaient de montrer leur couleur mais se détournaient pour la protéger lorsque leurs congénères essayaient de s'en emparer. Ces mêmes hommes, dans d'autres circonstances, échangeaient ou mélangeaient leurs couleurs pour créer de nouvelles teintes, à l'instar des anges avant qu'ils ne fussent tous devenus livides. Ceux-là semblaient avoir développé un don pour choisir ce qu'ils voulaient faire de leur bien.

Dame Nature n'avait pas fini d'être surprise par ces êtres engendrés à partir de l'essence des démons et des anges. Elle vit des hommes gris recouvrer quelque couleur et des hommes saturés devenir soudain généreux. Elle regarda des individus offrir spontanément leur trésor ou se voir proposer celui d'un inconnu. S'approchant de l'astre jusqu'à en effleurer la surface, elle entendit des sons sortir de leur gorge. Les premiers bruits de l'univers. Dans l'infinie variété de leurs transactions, les hommes avaient inventé le langage.

Dame Nature ne s'ennuyait plus.


Pascale Bélorgey