Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du temps
Chapitre III : Booster sa productivité

Fiche 08 : Le draft

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du temps

8 chapitres / 70 fiches

Exploiter la souplesse d'un premier jet


En résumé

Qui n'a jamais éprouvé de la frustration à l'idée de devoir recommencer un travail qui avait demandé des heures ?

Le draft (du terme anglais qui signifie " brouillon " ou " ébauche "), au contraire, permet de dégrossir les idées à moindre effort, sans souci de mise en forme, pour le soumettre à la critique.

Présenté tel quel à un commanditaire ou à des collègues bienveillants, il nous permet de recueillir des feedbacks que nous pourrons intégrer de façon souple dans le livrable pour l'enrichir ou l'ajuster.

Les gains de temps dans un processus d'élaboration de livrables innovants sont colossaux.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le draft est une version brouillon d'un livrable. Créé à faible coût en temps et énergie, il permet un gain de temps considérable pour toute production appelée à évoluer.

Contexte

Si vous vous obligez toujours à présenter à vos partenaires de travail des livrables propres et aboutis, cet outil est fait pour vous !

Si vous avez du mal à amorcer la réalisation d'un livrable, essayez-le parmi d'autres antidotes à la procrastination.

Comment l'utiliser ?

Étapes

> Donnez-vous le draft pour objectif.

  • Libérez votre esprit de l'obligation de perfection. Il s'agit de produire une première ébauche, quelle qu'en soit la forme.
  • Donnez-vous un temps court pour réaliser ce premier travail.

> Libérez votre spontanéité pour le 1er jet.

  • Écrivez (ou dessinez !) rapidement de manière elliptique des idées plutôt que des phrases. Utilisez des symboles, des schémas.
  • N'interrompez pas le fil de vos idées. Donnez-vous la permission d'écrire mal et dans tous les sens. Raturez, gribouillez au gré de vos idées. Ne corrigez pas les fautes. Utilisez des ronds et des flèches pour déplacer une idée sans la récrire. Suivez vos intuitions au pas de course ! Là est la force du draft, dans la fluidité de la pensée en mouvement.
  • Accueillez toutes vos idées sans censure, le tri sera pour plus tard.

> Dégagez les idées forces.

  • Mettez en valeur à chaud les idées forces. Faites des liens : sortez les crayons de couleur, faites des flèches, soulignez.
  • Vous pouvez maintenant corriger les coquilles et fautes qui vous gênent !

Méthodologie et conseils

> Choisissez le média le plus confortable pour vous. Le bon vieux papier est pratique car il accueille plus rapidement les symboles et les flèches. La pensée n'est pas ralentie. Aérez votre page au départ pour pouvoir insérer de nouvelles idées.

> Le draft peut prendre une multitude de formes, de la plus esquissée à la plus proche du résultat final visé : carte mentale, synopsis, plan, schéma, prototype en papier ou pâte à modeler, etc.

> N'hésitez pas à faire plusieurs drafts à différents stades de votre projet pour obtenir des feedbacks de vos commanditaires... ou de vos collègues ! Vous gagnerez un temps précieux.

Avantages

  • En associant nos commanditaires à la construction du livrable, nous renforçons leur adhésion et garantissons sa validation dans le délai prévu. La relation est aussi plus souple puisque nous sommes prêts à accueillir la critique.
  • Libéré de la pression du résultat parfait, le cerveau se détend et la pensée est très fluide. Nos idées sont en général plus riches, cohérentes et pertinentes.
  • Le draft peut être réalisé en fin d'après-midi lorsque l'énergie décroît. Le cerveau est alors plus à même de lâcher prise sur ses conventions habituelles, comme l'obligation de perfection.

Précautions à prendre

  • Il vaut mieux en amont obtenir l'accord du commanditaire. Dans 99,9 % des cas il dira oui ! Mettez-vous d'accord avec lui sur le " niveau " du draft, plus ou moins proche du livrable final.

Pascale Bélorgey