Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du temps
Chapitre III : Booster sa productivité

Fiche 07 : Le fil de l'eau

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du temps

8 chapitres / 70 fiches

Alimenter son projet sans effort avant de le travailler


En résumé

Le syndrome de la page blanche est l'une des causes majeures de la procrastination. Elle n'est pas réservée qu'aux écrivains. Elle nous concerne tous dès que nous avons un projet complexe à initier, qui fait appel à notre réflexion.

Alors, nous ne démarrons pas et finissons au pied du mur et dans la douleur par produire un livrable qui nous déçoit au regard du potentiel d'idées que nous aurions pu y mettre. Et nous accusons le manque de temps.

Le fil de l'eau permet de disposer d'un stock d'idées acquises sans effort le jour où nous décidons de travailler sur notre projet.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le fil de l'eau permet d'éviter la procrastination causée par le syndrome de la page blanche.

Contexte

Il s'applique à tout projet de réflexion à mener à moyen ou long terme.

Comment l'utiliser ?

Étapes

> Donnez le " Go ! " à vos idées.

  • Il s'agit de démarrer votre projet dans votre tête aujourd'hui, sans vous dire " je verrai cela plus tard lorsque je serai plus disponible, j'ai encore le temps " !
  • Concrètement, ouvrez dès à présent (dès que vous avez décidé de l'entreprendre ou dès qu'il vous est confié) des dossiers dédiés au projet dans votre ordinateur : explorateur, messagerie, favoris Internet.
  • Créez un fichier de prise de notes " idées en vrac " dans Word, OneNote ou EverNote, etc.
  • Notez les toutes premières idées qui vous sont déjà venues, sans vous forcer.

> Au fil de l'eau, stockez sans les traiter :

  • les informations pêle-mêle, des liens Internet, les mails reçus qui ont un rapport avec votre projet, des documents variés, des références bibliographiques ;
  • vos idées en vrac dans votre fichier de prise de notes.

> Récoltez vos idées lors de votre premièreséance de travail.

  • Relisez vos notes, les grandes lignes des informations stockées.
  • Faites une carte mentale ou utilisez les post-it(TM) pour structurer vos idées.
  • Dessinez les contours de votre livrable, son plan, les idées principales. La page n'est pas blanche.

Méthodologie et conseils

> Ayez bien en tête votre projet. Vous pouvez compléter l'étape 1 par une séquence de visualisation.

> Au début, mettez des rappels " pour y penser " dans votre agenda : " Qu'ai-je vu cette semaine qui peut alimenter ma réflexion sur le projet Y ? "

> Si des idées assez abouties surgissent, commencez à les traiter : rédigez un paragraphe par-ci, faites un schéma par-là... Ce sera une bonne surprise lorsque vous entamerez le travail de réalisation.

> Si vous constatez une inflation des idées ou des informations dans l'étape de fil de l'eau, formez des catégories. Créez des sous-répertoires dans vos dossiers pour faciliter le classement et l'exploitation des informations à venir.

Avantages

  • Cette méthode ne prend pas de temps et ne demande aucun effort !
  • Elle est très facile à mettre en oeuvre : lorsque le cerveau est conditionné par un objectif, il " capte " naturellement ce qui va pouvoir l'alimenter.
  • Les idées sont plus riches car elles ont le temps " d'incuber dans le noir " et de se multiplier.
  • Il est plus motivant de se mettre au travail lorsque la page n'est pas blanche.

Précautions à prendre

  • Cette méthode a peu de chance de marcher si vous " oubliez " votre projet parce qu'il n'est pas assez important pour vous. Vous risqueriez de ne pas remarquer les informations susceptibles de l'alimenter. Utilisez l'outil 28 pour vous motiver ou mettez-vous un rappel chaque semaine.
  • Faites des sauvegardes régulières de vos fichiers à idées, surtout si votre projet a de l'ampleur et que vos idées sont nombreuses.

Pascale Bélorgey