En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du chef de projet
Chapitre III : Prévoir les coûts/délais/risques

Fiche 07 : Méthodes d'estimation de coûts

  • Retrouvez 15 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 août 2016
©

La boîte à outils du chef de projet

7 chapitres / 74 fiches

Les méthodes d'estimation s'appliquent tout au long du déroulement du projet, tout d'abord au niveau global du projet, puis de plus en plus finement sur des contenus circonscrits et précis. La méthode analogique consiste à identifier une réalisation passée comparable au périmètre à estimer, à en prendre le coût réel, et à considérer cette valeur comme la nouvelle estimation après lui avoir fait subir des ajustements. La méthode ascendante assure la sommation de toutes les estimations, quelle que soit leur origine, pour déterminer le budget global. Chaque estimation est produite avec son dossier d'estimation.

  • Imprimer

Schématisation des deux méthodes d'estimation de coûts : par analogie et ascendante

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Répondre aux questions des commanditaires : combien pensez-vous que cela va coûter ?
  • Établir les références de coûts qui serviront de base au pilotage du projet.
  • Garder une trace de la méthode employée pour produire une estimation de coût, pour faciliter les ré-estimations ultérieures.

Contexte

À toutes les étapes du projet, il est nécessaire de produire des estimations de coûts.

La méthode par analogie est adaptée en permanence, dans la mesure où le périmètre sur lequel elle peut s'appuyer est variable :

  • En début de projet, elle s'applique sur la totalité du projet, en cherchant un projet comparable ou proche.
  • En cours de projet, elle s'applique à un sous-ensemble d'importance du projet, ou à des tâches réduites à réaliser à court terme pour lesquelles il faut une estimation assez précise.
  • Lors de la réalisation du projet, toutes les tâches peuvent être estimées par analogie, ou par obtention de devis ferme des fournisseurs pour la part achetée.

La méthode ascendante est à l'oeuvre lors du remontage du budget : les éléments détaillés ont été chiffrés. Il faut les sommer pour obtenir l'ensemble des coûts du projet.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Définir précisément le contenu qui va être l'objet de l'estimation. Le recours à l'organigramme des tâches est alors une bonne pratique. L'estimation peut porter à n'importe quel niveau de décomposition du projet.
  • Rechercher dans les données de l'entreprise des projets analogues, ou des projets pouvant avoir contenu des tâches ou des lots analogues. Retrouver les données de coût réel associées, ainsi que les dates associées, les lieux de réalisation et les éventuels ratios de dimensions entre ces travaux (exemple de nombre de personnes à déménager).
  • Prendre comme estimation le coût réel du périmètre analogue, et lui appliquer les coefficients correctifs : ratio de dimensionnement des travaux ; variation des conditions économiques, entre la date de réalisation passée et la date de réalisation future de la tâche ; intégration d'un coefficient de localisation éventuel, si les lieux de réalisation sont différents (zone occidentale et pays à bas coût par exemple).
  • Faire la somme de toutes les estimations produites grâce à la méthode ascendante.
  • Analyser en fin de projet les écarts entre les coûts réalisés et les estimations réalisées pour améliorer la capacité future à détecter les analogies et les coefficients d'ajustement à appliquer.

Méthodologie et conseils

Prévoir des coûts est un art délicat, qui s'appuie sur la connaissance du passé et sur le bon sens arithmétique !

Une estimation ne peut être produite et communiquée que si elle est accompagnée de la description du contenu estimé, exclusion comprise, des conditions économiques considérées, des hypothèses prises, et de l'incertitude associée.

Avantages

  • Produire à tout moment une estimation, dont la crédibilité est fournie par la référence à une capacité à faire dans le passé.

Précautions à prendre

  • Le fait d'indiquer l'incertitude associée à une estimation permet de rappeler en permanence à toutes les parties prenantes que ce n'est qu'un pari sur l'avenir, et que la réalité s'imposera au moment de la réalisation.

Jérôme MAES, François DEBOIS © Dunod

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event