En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du chef de projet
Chapitre I : Initialiser le projet

Fiche 01 : Le cycle de vie d'un projet

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 29 août 2016
©

La boîte à outils du chef de projet

7 chapitres / 74 fiches

Le cycle de vie du projet est défini par l'organisation qui abrite le projet. Il facilite la préparation initiale du projet en définissant par défaut les phases de son déroulement. Il matérialise l'élaboration progressive du produit ou service au cours du déroulement du projet. Il structure les grands moments de rencontre entre le commanditaire et l'équipe de réalisation du projet.

  • Imprimer

Schématisation du cycle de vie d'un projet


Ce schéma est un exemple de cycle de vie simplifié, en 4 phases génériques. Les cycles de vie de projet comportent parfois 10 à 12 phases dans le cas de projets longs et complexes.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Fixer le premier niveau de planification du projet, en le découpant en grandes étapes, que l'on appelle phases.
  • Capitaliser les meilleures pratiques de déroulement d'un projet et d'enchaînement de ses phases.
  • Aligner tous les projets semblables sur un même déroulement, et en faciliter la surveillance par la direction.

Contexte

Au démarrage d'un projet, l'identification du cycle de vie est une activité clé. Le choix du cycle de vie conditionne la production des premières prévisions, à la fois en ce qui concerne les délais et les coûts.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Repérer la nature et les caractéristiques du projet à démarrer.
  • Identifier s'il existe des cycles de vie de projet " standards " qui peuvent s'appliquer au projet : ils sont décrits dans les organisations dont le niveau de maturité en management de projet est avancé, mais il n'y a généralement pas de cycle de vie dans les organisations qui commencent à s'intéresser au management de projet. Certains cycles de vie sont définis dans des documents méthodologiques génériques (" cycle en V " de l'ingénierie système, " cycle en spirale " du Rapid Application Development, Scrum, STAGEGATE(TM)).
  • Appliquer, adapter ou créer le cycle de vie en respectant le formalisme suivant :Découper le projet en phases. Chaque phase est associée à une durée précise.Associer un jalon, représenté par un losange, à chaque fin de phase : le jalon définit des objectifs intermédiaires de projet et met en place un dispositif " anti-retour " : les décisions prises au jalon sont a priori irréversibles.
  • Tester la facilité de compréhension du cycle de vie avec un candide, et ajuster si nécessaire les noms de phases pour qu'ils soient les plus explicites possibles.
  • Faire valider le cycle de vie du projet par le commanditaire : il est particulièrement important qu'il repère à quels moments vous allez le solliciter pour le franchissement des jalons.

Méthodologie et conseils

Le cycle de vie rythme la planification du projet en définissant les phases, les grands livrables attendus et les points de validation.

Chaque phase du cycle de vie peut ensuite être détaillée en mentionnant les activités clés de la phase : à l'intérieur de chaque phase sont réalisés des lots de travaux (niveau global) et des tâches (niveau plus fin de détail). Ce vocabulaire peut varier d'une organisation à une autre, et il est important de le clarifier avec les parties prenantes du projet.

Mais le cycle de vie ne doit pas couvrir ce niveau de détail fin : il doit donner une vision globale du déroulement du projet, partageable facilement avec le commanditaire.

Avantages

  • Le cycle de vie de projet est à la fois un outil de productivité du chef de projet et un outil de mise sous contrôle du projet.
  • Il assure aussi la mise en cohérence du management des projets au niveau global de l'organisation.
  • Il aide le chef de projet à anticiper et à préparer son projet.

Précautions à prendre

  • Le choix du cycle de vie approprié est décisif au tout début du projet. Il doit être validé par la direction, et par des chefs de projet expérimentés.
  • La mise en oeuvre du cycle de vie est à faire de manière systématique, tout en conservant de la souplesse, pour s'adapter aux particularités inévitables de tout projet.

Comment être plus efficace ?

Le cycle de vie pour formaliser l'élaboration progressive du projet

L'enchaînement des phases permet de produire progressivement le résultat du projet, de manière de plus en plus concrète, et d'avancer ainsi dans un cycle d'abstraction :

  • spécification du besoin, (le plus abstrait) ;
  • conception de l'architecture de la solution pour satisfaire ce besoin ;
  • conception de l'ensemble des éléments de la solution définitive ;
  • spécification technique des éléments de la solution définitive ;
  • élaboration de ces éléments (le plus concret) ;
  • intégration et combinaison de ces éléments, effectués de manière concomitante avec les tests appropriés.

Les différentes phases proposées ci-dessus sont indiquées de manière générique. Elles sont généralement reprises de manière plus ou moins proche dans les cycles de vie existants.

Appliquer un cycle de vie à un projet

L'application d'un cycle de vie à un projet suit un processus en quatre étapes :

  • Pour chaque phase du cycle de vie, vérifier la pertinence de son application et son niveau d'application (entre complet et réduit).
  • Au sein de chaque phase : sélectionner les livrables clés qui conditionneront la réussite du projet. Focaliser le projet sur l'obtention de ces livrables.
  • Analyser les compétences requises pour la réussite du projet et évaluer la capacité de l'organisation qui entreprend le projet à fournir ces compétences, soit par des ressources internes, soit par le recours à des compétences externes.
  • Associer les critères d'acceptation du projet définis dans le cahier des charges aux différents jalons du cycle de vie. Cette étape est importante, dans la mesure où la tendance habituelle est de vérifier les critères d'acceptation du projet lors du dernier jalon. Or, il est pertinent de chercher à obtenir de vraies validations du projet dès les jalons intermédiaires, et de prouver au donneur d'ordre que l'équipe projet est bien en train de répondre à ses besoins.

Cas des " cycles en V " et des " cycles en W "

Le "cycle en V"

Le " cycle en V " est applicable dans les projets de développement de systèmes :

  • système technologique complexe : avion, voiture, etc. ;
  • système d'information.

Il matérialise la progressivité de l'élaboration du projet, qui passe par des phases de plus en plus concrètes, jusqu'à la réalisation même des composants.

Il impose la création des dossiers de tests dès les phases amont de projet :

  • les tests d'ensemble sont définis pendant la phase de spécification ;
  • les tests d'intégration sont définis pendant la phase de conception ;
  • les tests unitaires sont définis pendant la phase de définition.

Le "cycle en W"

Le " cycle en W " est applicable notamment dans les projets de développement de système d'information et dans les projets de réorganisation, dès qu'il y a volonté de s'assurer de la pertinence de la solution qui va être généralisée :

  • un premier contenu partiel est réalisé puis testé sur un site pilote ;
  • le retour d'expérience du site pilote définit les ajustements à appliquer sur le premier contenu réalisé, et permet d'affiner la définition du reste du projet.

Jérôme MAES, François DEBOIS © Dunod

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event