En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du chef de projet
Chapitre VII : La méthode Scrum

Fiche 11 : Le burndown chart de sprint

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 sept. 2016
©

La boîte à outils du chef de projet

7 chapitres / 74 fiches

Le burndown chart de sprint est un graphique actualisé tous les jours dans le cadre de la mêlée, montrant la tendance de l'avancement dans la réalisation des tâches du backlog de sprint. Il montre aux équipiers l'utilité de demander tous les jours l'état de l'avancement des travaux, car ces informations données sont immédiatement affichées, et accessibles à toutes les parties prenantes du projet, dont le propriétaire du produit ! Il contribue donc à la mise sous tension et en énergie de l'équipe.

  • Imprimer

Graphique de burndown d'une équipe de 4 développeurs, pour un sprint de 3 semaines

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Disposer d'une vision rapide de l'avancement d'un sprint.
  • Matérialiser la performance collective de l'équipe, et remettre du poids au collectif, alors que les performances individuelles sont naturellement appréciées au fil des mêlées.

Contexte

Le burndown chart de sprint est mis à jour à l'issue de chaque Scrum (mêlée quotidienne).

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Initialiser le burndown chart en début de sprint, en positionnant l'échelle de temps en abscisse, et le nombre d'heures total à produire par l'équipe en cours de sprint en ordonnée. Le graphe peut être dessiné sur un support visuel (paperboard) ou construit à partir d'un tableur.
  • Animer la mêlée quotidienne.
  • Demander le reste à faire à chacun des équipiers. Calculer le reste à faire total des tâches du sprint.
  • Positionner un nouveau point sur le graphique, selon les coordonnées suivantes. Abscisses : date du jour. Ordonnées : somme du reste à faire des tâches.
  • Tracer une ligne entre le point précédent et le nouveau point.

Méthodologie et conseils

Le burndown chart peut être représenté sous la forme de burnup, pour ceux qui préfèrent les côtes aux descentes !

  • Très souvent, dans la première partie du burndown chart de sprint, la " descente " est douce, et il arrive même que ça ne descende pas du tout. Cela est lié à la découverte de nouvelles tâches en démarrage de sprint, ou à certaines tâches commencées qui se révèlent plus compliquées que prévu.
  • Dans un deuxième temps (et si tout va bien !), la descente s'accélère, jusqu'à devenir piste noire ! Il existe 3 variantes à cet outil : le burndown en tâches, construit sur la base des tâches restant à faire dans le sprint ; le burndown en stories, construit à partir des stories restant à livrer dans le sprint ; le burndown en points, construit sur le total des points des stories restant à livrer.
  • Il est également possible de choisir une représentation ascendante, appelée burnup chart (notamment pour illustrer le total des stories produites en cours de sprint).

Avantages

  • Le burndown chart de sprint est un indicateur visuel de la quantité de travail qui reste théoriquement à faire pour terminer le sprint.
  • Il pousse à ré-estimer quotidiennement le reste à faire.

Précautions à prendre

  • Le burndown chart de sprint ne montre pas l'avancement du sprint par rapport aux objectifs qui lui ont été assignés (on ne voit pas si les stories sont terminées).

Jérôme MAES, François DEBOIS © Dunod

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event