En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du chef de projet

Chapitre VII : La méthode Scrum

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 sept. 2016
©

La boîte à outils du chef de projet

7 chapitres / 74 fiches

Le terme Scrum est emprunté au rugby à XV et signifie " mêlée ". Ce processus s'articule en effet autour d'une équipe soudée, qui cherche à atteindre un but, comme c'est le cas en rugby pour avancer avec le ballon pendant une mêlée.

  • Imprimer
" C'est parce qu'on se mêle dans tout, tous les jours, que le projet ne s'emmêle pas ! "

Un Scrum master sage

Le principe de base de Scrum est de focaliser l'équipe sur une partie limitée et maîtrisable des fonctionnalités à réaliser. Ces incréments se réalisent successivement lors de périodes de durée fixe d'une à quatre semaines, appelées sprints. Chaque sprint possède, préalablement à son exécution, un but à atteindre, défini par le propriétaire du produit, à partir duquel sont choisies les fonctionnalités à implémenter dans cet incrément. Un sprint aboutit toujours à la livraison d'un produit partiel fonctionnel. Pendant ce temps, le Scrum master a la charge de former le propriétaire du produit, l'équipe et l'organisation entière à la méthode Scrum.


Un principe fort des méthodes Agiles est la participation active du client. Cela permet de choisir plus finement les fonctionnalités réalisées à chaque incrément. Le directeur de produit peut à tout moment compléter ou modifier la liste des fonctionnalités à produire pour les prochains sprints. Sans modifier le but du sprint en cours, celui-ci peut être affiné et faire l'objet d'une renégociation entre le propriétaire du produit et l'équipe de développement suite à de nouvelles connaissances. Si le but du sprint devient obsolète, le propriétaire du produit a la capacité d'annuler un sprint en cours.

Chaque sprint constitue donc un incrément, facilitant le pilotage du projet. La notion d'itération couvre l'adaptabilité au quotidien. Cette adaptabilité est limitée par le but immuable d'un sprint.

Les 3 piliers de Scrum

  • La transparence. Scrum met l'accent sur le fait d'avoir un langage commun entre l'équipe et le management. Ce langage commun doit permettre à tout observateur d'obtenir rapidement une bonne compréhension du projet.
  • L'inspection. À intervalle régulier, Scrum propose de faire le point sur les différents artefacts produits, afin de détecter toute variation indésirable. Ces inspections ne doivent pas être faites trop fréquemment, ou par un inspecteur mal formé : cela nuirait à l'avancement du projet.
  • L'adaptation. Si une dérive est constatée pendant l'inspection, le processus doit alors être adapté. Scrum fournit des rituels, durant lesquels cette adaptation est possible. Il s'agit de la réunion de planification de sprint, de la mêlée quotidienne, de la revue de sprint ainsi que de la rétrospective de sprint.

Les rôles de Scrum

Scrum définit 3 rôles : le propriétaire du produit (product owner), le Scrum master et le membre de la Scrum Team (le développeur). Il est à noter que le rôle de développeur couvre plusieurs métiers d'une organisation traditionnelle.

Jérôme MAES, François DEBOIS © Dunod

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event